L’historique de l’association

2004 : la naissance d’une mobilisation interinstitutionnelle et interprofessionnelle 

Au cours de l’année 2004, la remise en cause ou tout au moins l’incertitude des financements concernant les consultations avancées de santé globale (organisées autour du dispositif PRAPS) a suscité la mobilisation d’un certains nombres de partenaires.

Ainsi, directeurs et responsables de structure, travailleurs sociaux, infirmiers, médecins, partenaires divers œuvrant dans la lutte contre la précarité, et convaincus de l’indispensable existence de ces consultations (globales et spécialisées) forgée par leur expérience au quotidien, ont décidé de se rencontrer régulièrement afin de se faire entendre d’une seule et même voix, au-delà des clivages institutionnels, associatifs et hiérarchiques.

2005 : l’élaboration d’un collectif articulant le médical et le social, un décloisonnement indispensable

Nous sommes témoins depuis plusieurs années déjà d’une profonde évolution des publics en situation d’exclusion qui bien souvent cumulent des problématiques de santé majeurs et des difficultés sociales. Ces mutations et les nouvelles prises en charge qu’elles impliquent ont rendu indispensable un partenariat entres les acteurs du social, du médical et les responsables de la politique locale de santé et de lutte contre l’exclusion.

Le collectif « Action Santé Globale Précarité Montpellier » manifeste par sa création et son dynamisme la volonté de partager une éthique commune au service d’une qualité de prise en charge des publics en précarité sociale. A partir d’un diagnostic précis et consensuel des atouts et des limites des dispositif en place, il s’agit, par une collaboration étroite avec les décideurs et politiques locaux, de développer l’existant lorsqu’il est pertinent et utile, et de soutenir la mise en place des moyens manquants à une prestation soignante et sociale de qualité, seule garante d’une politique de santé publique efficace, visible et cohérente.

Cette union s’est concrétisée par des rendez-vous mensuels et par la rédaction d’une charte reprenant avec force les valeurs, l’éthique de nos engagements et les principaux objectifs à atteindre, cela dans un esprit d’ouverture, de transversalité et de complémentarité.

2006 : l’organisation en association

C’est à partir de 2006 que les membres du collectif décident de s’organiser en association loi 1901. Entre 2006 et 2009, les réunions mensuelles se poursuivent, et les rencontres et participations institutionnelles se multiplient (DDASS, DRASS, Mairie, CHU…). Une convention tripartite liant le CHRS Regain, le CHU Montpellier et le Collectif Santé Précarité Montpellier est signée, tandis que des ateliers d’analyse des articulations et des pratiques se mettent en place.

Pendant cette période, un lien étroit avec les bénéficiaires de l’accompagnement social, psychologique ou médical se développe également.

En 2010 enfin, le travail en ateliers se renforce par la création de quatre groupes de travail. Le lien avec les bénéficiaires et les acteurs institutionnels se renforce une nouvelle fois, notamment par la présence de plusieurs membres du Collectif au sein des commissions de la Conférence Régionale de la Santé et de l’autonomie (CRSA) mises en place par l’ARS Languedoc-Roussillon (voir l’arreté de l’ARS).
Le Collectif retravaille ses outils de communication, afin de rendre ses actions plus visibles : réactualisation du site, création d’un pin’s du collectif, diffusion des compte-rendus des rencontres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s